Pour vous y retrouver parmi les aménagements scolaires :

 

PPRE

 

Le Projet Personnalisé de Réussite Éducative (PPRE) est proposé par le directeur ou chef d'établissement aux parents des élèves dont les connaissances et les compétences scolaires spécifiques ne sont pas maîtrisées.

 

Il permet la mise en place d’un soutien pédagogique spécifique pour une courte durée en vue d'aider l'élève à atteindre des objectifs fixés dans le projet.

 

 

PAP

 

Le Projet d'Accompagnement Personnalisé (PAP) concerne les élèves atteints de troubles des apprentissages ne nécessitant pas le recours à une reconnaissance de handicap par la MDPH.

 

Pour mettre en place un PAP, les parents doivent solliciter le médecin scolaire et chef d’établissement qui assurent l’élaboration, la mise en place et le suivi du projet. Le médecin scolaire détermine les aménagements particuliers susceptibles d’être mis en place. Il s’appuie pour cela sur l’avis de l’équipe éducative comprenant les parents, les enseignants, le psychologue scolaire, l’orthophoniste et tous les rééducateurs de l'enfant.

 

La durée du PAP est fonction des besoins de l'élève. Elle peut aller de 1 an à la fin de la scolarité. Une réunion de l'équipe éducative (parents, enseignants, chef d'établissement, médecin scolaire) est prévue tous les ans pour modifier si besoin les aménagements.

 

Il est reconduit automatiquement chaque année et d'établissement en établissement si l'équipe éducative le juge toujours adapté aux besoins de l'élève.

 

 

PPS

 

Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) s’adresse aux élèves reconnus « handicapés » par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (site de la MDPH des Yvelines). Il n'est pas nécessaire d'avoir plus de 50% de handicap pour permettre l'ouverture d'un PPS. Selon sa sévérité, le trouble peut être reconnue comme handicap selon un guide barème.

 

Le PPS consiste à mettre en place selon les besoins de l’élève :

 

  • L’orientation scolaire : UPI, CLIS , classe ordinaire, cours à domicile.
  • L’aménagement de la scolarité pour les prises en charge extérieures durant les heures scolaires (orthophoniste, psychologue,répétiteur CNED…).
  • L’aménagement pédagogique : adaptation des apprentissages (allègement des matières,…)
  • Les mesures d’accompagnement : auxiliaire de vie scolaire, SESSAD, orthophoniste…
  • L’attribution de matériels pédagogiques adaptés : ordinateur…
  • L'aménagement des examens et concours (tiers temps, secrétaire …)

 

Dans le cas d’un PPS, ce sont les parents qui doivent en faire la demande auprès de la MDPH ou d'une Coordination Handicap Locale CLH. Pour cela, ils sollicitent l’enseignant référent du secteur ou le médecin scolaire. Ceux-ci demanderont alors aux parents les bilans nécessaires (orthophoniste, psychomotricien, ergothérapeute, psychologue, ...).

 

C'est ensuite à la commission départementale des personnes handicapées (CDAPH) de décider l'accord d'ouverture d'un PPS. Une réunion de l'équipe de suivi convoquée par l'enseignant référant permettra de définir ensuite les aménagements pédagogiques à mettre en place en classe.

 

L'association APEDYS siège à la CDAPH du 78 qui statue sur les demandes de reconnaissance de handicap et les demandes d'aménagements scolaires adressées à la MDPH. Nous pouvons ainsi soutenir les dossiers de nos adhérents, les conseiller dans les démarches et les bilans nécessaires.

 

Une réunion de l'équipe éducative (parents, enseignants, chef d'établissement, médecin scolaire) est prévue tous les ans pour modifier si besoin les aménagements.

Pour plus d'informations sur le PPS

 

 

Source : http://apedys78.meabilis.fr/que-faire/differences-entre-ppre-pap-et-pps.html